Louis Germain (1884-1966) : instituteur et père spirituel d'Albert Camus : sévère mais chaleureux

Editeur(s)
DOMENS
Thèmes
Lettres -- Etudes littéraires générales et thématiques
Collection
Biographie
ISBN
2-35780-119-0
978-2-35780-119-6
EANS
9782357801196
Date
Collation
231p. ; 14 x 20 cm ; épaisseur : 1.9 cm ; reliure : Broché

Louis Germain

Instituteur et père spirituel d'Albert Camus

Le nom de Louis Germain est étroitement attaché à celui d'Albert Camus. Si, aujourd'hui, un lecteur curieux cherche à se renseigner sur ce fameux instituteur, en entrant le nom de Louis Germain sur Internet, il est automatiquement renvoyé vers Albert Camus. Et il découvre alors cette lettre du 19 novembre 1957 adressée par l'écrivain à l'instituteur de son enfance. Albert Camus vient de recevoir le Prix Nobel : « Mais quand j'ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous ». Reconnaissant élève, Camus lui dédiera ses Discours de Suède. Sans ce prix Nobel ni cette lettre de reconnaissance, le nom de Louis Germain ne résiderait plus que dans la mémoire des rares personnes qui l'ont côtoyé. Nous en concluons qu'avec ce courrier, Albert Camus a immortalisé son instituteur de 7e.

Grâce aux écrits de son illustre élève et aux biographies qui lui ont été consacrées, chacun peut se faire une idée assez précise du M. Germain instituteur. Il est proposé ici de vous faire mieux connaître cet homme, lui qui fut bien plus qu'un simple enseignant de la République dans cette Algérie qui l'a vu naître et mourir.

Revenir à la liste des parutions