[Dans la bulle de...] Fred Neidhardt

Entrez dans la bulle du scénariste et dessinateur BD Fred Neidhardt qui a accepté de nous faire part de ses lectures...

Crédit : Jean-Jacques Ader

Publié le 16/03/2020

Occitanie Livre & Lecture offre une suite éditoriale à la commande photographique passée à Jean-Jacques à l'été 2019 pour illustrer son projet d'activités 2020.

De manière régulière, nous vous donnerons à découvrir les 13 professionnels qui se sont prêtés au jeu de la prise de vue et d'une mini interview, qu'ils soient auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires ou archivistes...en activité dans nos 13 départements.

Après les éditions Tristram au mois de février, poursuivons avec le scénariste et dessinateur BD Fred Neidhardt, dont l'atelier se situe à Montpellier ! Il nous dévoile ses lectures plaisir...

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?
Préférence système de Ugo Bienvenu.

Vous plaît-il ?
Attention chef-d’œuvre ! On n’en sort pas indemne.

Qui vous l’a conseillé ?
Un camarade auteur BD, Guy Delisle.

Où lisez-vous ?
Le soir dans mon lit, aux toilettes…

Le livre qui a changé votre vie ?
Les Praticiens de l’infernal de Pierre la Police, édition de 1993. Une méga claque. 

2020 proclamée année de la BD. À quel âge avez-vous lu votre 1e BD ?
La première BD que j’ai lue jusqu’à la dernière bulle, c’est Tintin au pays de l’or noir. J’avais 7 ou 8 ans.

Quel souvenir vous a-t-elle laissé ?
J’étais très fier d’être arrivé au bout, et soulagé.

Depuis, êtes-vous devenu un aficionado du 9e art ?
Je l’étais déjà avant.

Votre coup de cœur BD ?
Michel, fils des âges farouches de Pierre Maurel

 Crédit photo : Jean-Jacques Ader