1919 : Jacques Vaché, l'exquis cadavre qu'on s'arrache

Auteur(s)
Jean-Louis Liters
Editeur(s)
Editions midi-pyrénéennes
Thèmes
Lettres -- Etudes littéraires générales et thématiques
Collection
Cette année-là. A Nantes
ISBN
979-10-93498-75-1
EANS
9791093498751
Date
Collation
46p. ; 10 x 17 cm ; épaisseur : 0.5 cm ; reliure : Broché

Le 6 janvier 1919, à l'âge de 23 ans, Jacques Vaché succomba à une surdose d'opium dans une chambre du Grand Hôtel de France, à Nantes. Quels furent ses compagnons d'une folle nuit ? Accident ou suicide ? Suicide, selon André Breton, qui l'avait connu à l'hôpital militaire de la rue du Boccage, édita le premier ses Lettres de guerre et en fit le héros du surréalisme. Mais Jacques Vaché appartenait aussi à un groupe de lycéens, les Sârs, promis à une gloire littéraire. Lesquels, des surréalistes et des Sârs, furent les plus fidèles à la mémoire de celui dont l'un des pseudonymes était, humoristiquement, Tristan Hylar ? Cent ans après, quelle postérité pour Jacques Vaché ?

Revenir à la liste des parutions