URDIALES MARIE

marieurdiales [at] posteo.net
34000 Montpellier
Activité(s)
Ecrivain
Genre(s)
Livre jeunesse
Littérature
Biographie :
Née en juin à Antibes, fille de militaire, je passe mes premières années dans des cartons de déménagement. L’apothéose de la bougeotte familiale à lieu en 1976 : j’ai dix ans, et mes parents décident d’émigrer en Allemagne. Mes liens avec ce pays sont restés étroits, au point d’être devenue parfaitement bilingue…
Les voyages, la double-culture, la notion « d’étranger », l’aliénation… sont restés au centre de ma vie, et de mon travail.
Pendant plusieurs années, je fais plus ou moins sagement des études à l’Université de Hambourg, ville où le climat nécessite d’allumer le chauffage jusqu’en juillet. J’étudie le journalisme, l’allemand, et la littérature française. Je profite d’une bourse Erasmus pour vivre un an en Espagne, à Bilbao, passe ma maîtrise avec succès et mention, et reviens en France fin 1994.
L’écriture étant ma vocation depuis qu’à onze ans, j’ai fait pleurer ma grand-mère avec une poésie (où il était vaguement question de linge enfin sec et de pluie…) depuis: j’écris.
Prix Méditerranée pour mon roman jeunesse, "L’enfant des naufragés", "Quinqua et alors" aux éditions du Chèvre-feuille étoilée en 2018 (jolie maison d’édition engagée et motivée!) publiée cette année chez Calman Lévy avec mon roman "Par la main" (spécial merci à Lisa Liautaud, qui m’a prouvé que les miracles existent !) je viens de terminer un manuscrit qui parle de peur et de misère.
Sinon, je suis aussi auteure dans le domaine scolaire pour la maison d’édition Klett (Stuttgart), pigiste car diplômée pour être journaliste (et passionnée par ce métier!) community manager fraichement sortie de formation, spécialisée ès web rédactionnel... Bref! J’écris.
J’aime: la vie et le chocolat noir.
Je n’aime pas: les éditeurs qui considèrent que les auteurs devraient être reconnaissants qu’on les publie, au lieu de râler pour qu’en plus, on les paye…
Bibliographie non exhaustive :
Par la main , éd. Calmann Lévy, 2020 (roman). Plus jamais ça !, autoédition numérique Librinova, 2018 (roman). Quinqua, et alors ?, éd. Chèvrefeuille étoilée, 2017 (essai). L’enfant des naufragés, éd. Oskar, 2016 (roman). L’habit de lumière in ’Leçon des ténèbres’, collectif, éd. Au diable vauvert, 2015 (nouvelles). Recueil de 12 nouvelles finalistes du Prix Hemingway.
Extrait :
Par la main
raconte l’histoire de Ben, balloté entre chagrin et culpabilité depuis l’accident de sa meilleure amie. Lorsqu’on lui propose de partir en vacances avec son petit frère Max, qu’il n’a pas vu depuis huit mois, il ne sait pas que celui-ci va l’aider à surmonter la première épreuve de sa vie d’homme…
Il croit qu’il sait voler. Il pense qu’un jour, il pourra voler et que les petits os saillants de ses omoplates sont en réalité les attaches pour une magnifique paire d’ailes qu’une Mystérieuse Autorité Supérieure lui fixera dans le dos, un jour. En attendant, il a décrété qu’il fallait qu’il s’entraîne.
- Tu comprends, Ben, je ne suis pas encore très bon, en apesanteur, m’a-t-il expliqué tout à l’heure. Je crois qu’il faut que j’apprenne déjà à voler juste un tout petit peu, pas très haut, pour être vraiment prêt, le jour où…
La femme m’a recommandé de ne jamais le laisser s’approcher d’une fenêtre ouverte. Même pas au rez-de-chaussée.
- Parce que ton frère ne se contente pas de SAUTER par la fenêtre ! Il prend soi-disant son envol ! Alors surtout, fais attention ! Fais très attention ! Comment peut-elle me dire ça à moi ? Comment peut-elle croire que je pourrais oublier ce que j’ai fait, et laisser Max s’approcher d’une fenêtre ?
Il s’est déjà cassé deux dents de lait. C’est écrit dans son dossier.
Voir toutes les parutions de URDIALES MARIE