Panorama de la librairie en Occitanie

Tour d'horizon de la librairie en région

Au croisement de la culture et de l'économie, le secteur des librairies indépendantes représente 257 librairies et 81,6 millions d'euros de chiffre d'affaire dans la région Occitanie. 

Bien que de plus en plus de travaux s’intéressent aux retombées de la filière culturelle sur l’emploi et l’économie, cette dimension ne retient pas encore suffisamment l’attention. Pour disposer de données récentes et approfondies sur l’ensemble du réseau des librairies, l'agence mène des études sur le secteur comme l'édition 2019 des Chiffres-clés du livre en Occitanie. 

ANNUAIRE DES LIBRAIRIES

L’annuaire d’Occitanie Livre & Lecture recense les librairies installées en région.

Ce répertoire représente une véritable mine d'or et un outil indispensable pour le développement du réseau de la filière. Une des ressources essentielles pour renforcer les échanges interprofessionnels et favoriser les actions de coopération. 

Pour vous référencer sur l’annuaire, retrouvez le formulaire à compléter en ligne > candidature à l'annuaire des librairies d'Occitanie

Pour toute question, vous pouvez contacter :

PLACE DU LIVRE DANS L’ECONOMIE RÉGIONALE

Avec 3 759 opérateurs, plus de 11 400 emplois et 137 millions d’euros par an, la filière du livre en Occitanie révèle une réelle dynamique culturelle en région

L'Occitanie s’affiche comme la 5e région la plus peuplée de France avec près de 5,830 millions d’habitants, répartis sur 13 départements (chiffre de l’INSEE 2016). Attractive, elle gagne 51 400 habitants par an en moyenne entre 2009 et 2014, soit l’équivalent d’une ville de la taille de Narbonne. Cet afflux a pour conséquence de stimuler la demande en biens et services culturels. Cependant, ce dynamisme démographique est freiné par un fort taux de chômage, supérieur à la moyenne nationale (10,5% en 2017). 

Dans le domaine du livre, qui n’échappe pas à la règle, les enjeux de formation restent alors cruciaux. Les métiers du livre représentent des postes à forte valeur ajoutée, qui se ne délocalisent pas : ils répondent à la logique de l’économie présentielle, à la fois richesse du territoire et reflet de son identité et de sa cohésion. 

L'économie des services apparaît fortement impactée par la saisonnalité, la région restant en grande partie une destination touristique à forte attractivité culturelle et festivalière. Librairies mais aussi médiathèque connaissent donc de nouveaux publics en été, ce qui les conduit à adapter leurs offres et capacités d'accueil. Les manifestations littéraires sont aussi touchées par ces aspects liés au calendrier.

Le maintien d’un réseau dense et diversifié de diffusion des livres est essentiel pour préserver la création éditoriale et contribuer aux grands équilibres de l’aménagement territorial. Les  points de vente du  livre doivent être soutenus car ils permettent de maintenir le maillage culturel territorial pour l’ensemble de la population, et de préserver la vitalité du commerce indépendant en centre-ville autant que dans les communes rurales.

Pour en savoir plus, retrouvez tous les chiffres clés du livre en région et des dossiers détaillés dans la section "À lire aussi"

Le saviez-vous ?

D’après l’étude du Ministère de la Culture et de la communication, le poids économique direct de la culture au niveau national est de 44,5 milliards d'euros en 2016. L’emploi culturel représente environ 600 000 personnes. L'Insee a publié en novembre 2016 une étude qui apporte un regard sur la spécificité de la région Occitanie en matière d'emplois culturels. On en dénombre 69 600, inégalement répartis sur le territoire car fortement concentrés autour des métropoles de Toulouse et Montpellier. Elle devient la 2e région (hors Île-de-France) pour le poids des emplois culturels dans l’emploi total sur la base des statistiques 2012.