CASTAGNÉ NATHALIE

nathaliecastagne [at] yahoo.fr
3 rue des Soeurs Noires
34000 Montpellier
Activité(s)
Traducteur
Ecrivain
Genre(s)
Poésie, théâtre
Littérature
Biographie : Romancière L'Harmonica de cristal, Sebastian ou la perdition) et traductrice de l'italien, en charge notamment de l'oeuvre complète de Goliarda Sapienza, Nathalie Castagné vit et travaille dans sa ville natale, Montpellier, retrouvée dans les années 80 après dix ans passés à Paris, entrecoupés de séjours en Italie. Crédits photographiques : DR
Bibliographie non exhaustive : Sous le patronyme de Nathalie Castagné : L'Harmonica de cristal, éd. du Seuil, 2001 (roman). En tant que traductrice : Rendez-vous à Positano, de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. Le Tripode, 2017 (roman). Le parfum des sentiments, de Cristina Caboni, traduit de l'italien, éd. Presses de la Cité, 2016 (roman). Pinocchio, de Carlo Collodi, illustrations Jérémie Almanza, traduit de l'italien, éd. Soleil, 2015 (livre jeunesse). Les certitudes du doute, de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. Le Tripode, 2015 (roman). L'art de la joie de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. Le Tripode, 2015 (roman). Goliarda Sapienza telle que je l'ai connue, de Angelo Maria Pellegrino, traduit de l'italien, éd. Le Tripode, 2015 (roman). Figures de la mélancolie, d'Elisabetta Rasy, traduit de l'italien, éd. Pagine d'Arte, 2014 (roman). Entre deux silences de Maria Paola Colombo, traduit de l'italien, éd. Presses de la Cité, 2014 (roman). Vertabim, histoires parlées de Bruno Munari, traduit de l'italien, éd. Pagine d'Arte, 2014, (roman). L'université de Rebibbia de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. le Tripode, 2013 (roman). La Virgilia, de Giorgio Vigolo, traduit de l'italien, éd. de la Différence, 2013 (roman) Réclusion à perpétuité, de Nicola Valentino, traduit de l'italien, éd. de la Différence, 2013 (roman). Moi, Jean Gabin, de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. Attila, 2012 (essai). Une famille romanesque, de Susanna Colussi Pasolini, traduit de l'italien, éd. du Seuil, 2011 (roman). Capri et plus jamais Capri, de Raffaele La Capria, traduit de l'italien, éd. Pagine d'arte, 2011 (essai). Légendes, de Ruggero Savinio, traduit de l'italien, éd. Pagine d'arte, 2011 (essai). Le fil d'une vie (Lettre ouverte et Le fil de midi), de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. Viviane Hamy, 2008 (roman). La voiture de papa, de Marco Tullio Giordana, traduit de l'italien, éd. J-C Lattès, 2008 (roman). Voyage en Europe, de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, traduit de l'italien, éd. du Seuil, 2007 (correspondance). Pasolini, mort d’un poète, de Marco Tullio Giordana, traduit de l'italien, éd. du Seuil, 2005 (essai). L'Art de la joie, de Goliarda Sapienza, traduit de l'italien, éd. Viviane Hamy, 2005 (roman). Retour à Bagheria, de Dacia Maraini, traduit de l'italien, éd. du Seuil, 2004 (récit). Le Bateau pour Kobé, de Dacia Maraini, traduit de l'italien, éd. du Seuil, 2003 (récit). Conversations avec Balthus, de Costanzo Costantini, traduit de l'italien, éd. Buchet-Chastel, 2001 (essai). Les gestes blancs, de Gianni Clerici, traduit de l'italien, éd. Viviane Hamy, 2000 (roman). Petit guide sentimental de Venise, de Paolo Barbaro, traduit de l'italien, éd. du Seuil, 2000 (essai). Guide de l’Art Maya, de Claudio Cavatrunci, traduit de l'italien, éd. Canal, 1998 (beaux-arts). La Briganta, de Maria Rosa Cutrufelli, traduit de l'italien, éd. Viviane Hamy, 1995 (roman). Conversations avec Federico Fellini, de Costanzo Costantini, traduit de l'italien, éd. Denoël, 1995 (essai). L’autre maîtresse, d’Elisabetta Rasy, traduit de l'italien, éd. Rivages, 1992 (roman). Poésies (1943-1970), de Pier Paolo Pasolini, cotraduit de l'italien, éd. Gallimard, 1990 (poésie). La troisième femme, de Giorgio Montefoschi, traduit de l'italien, éd. La Manufacture, 1990, (roman). Le Canzoniere, d’Umberto Saba, traduit de l'italien, éd. L'Age d'Homme, 1988 (poésie). La fin de la bataille, d’Elisabetta Rasy, traduit de l'italien, éd. Rivages, 1988 (roman). Bêtes, de Federigo Tozzi, traduit de l'italien, éd. Rivages, 1988 (roman). La première extase, d’Elisabetta Rasy, traduit de l'italien, éd. Rivages, 1987 (roman). Pinocchio, de Carlo Collodi, traduit de l'italien, éd. Gallimard Jeunesse, 1985 (album jeunesse). Mort de Pasolini, de Dario Bellezza, traduit de l'italien, éd. Persona, 1983 (essai). Sous le pseudonyme Eilahtan : Perséphone, éd. La Différence, 1982 (récit poétique). Sebastian ou la perdition, éd. La Différence, 1980 (roman).
Localisation

43.6091646, 3.8758733