Sélection prix Violeta Negra Occitanie 2021

Le festival Toulouse Polars du Sud qui aura lieu du 8 au 10 octobre 2021 offrira le prix littéraire Violeta Negra Occitanie.

Publié le 12/04/2021
festival Toulouse Polars du Sud
Voir le plan

Créé en 2011, il a pour vocation de mettre en lumière un roman noir ou policier traduit d’une langue du Sud (espagnol, italien, portugais, grec, arabe, turc…). 

Cette année encore, la sélection fait le pont entre la Méditerranée et l’Atlantique à la découverte du Sud :

·     Une République lumineuse d’Andrés Barba, aux éditions Bourgois – Traduit de l’espagnol (Espagne) par François Gaudry

·     Le plongeur de Minos Efstathiadis, aux éditions Actes Sud (Actes Noir) – Traduit du grec (Grèce) par Lucile Arnoux-Farnoux

·     07.07.07 d’Antonio Manzini, aux éditions Denoël (Sueurs froides) – Traduit de l'italien (Italie) par Samuel Sfez

·     La mauvaise herbe d’Agustin Martinez, aux éditions Actes Sud (Actes Noir) – Traduit de l’espagnol (Espagne) par Amandine Py

·    Ceci n’est pas une chanson d’amour d’Alessandro Robecchi, aux éditions de L’Aube – Traduit de l’italien (Italie) par Paolo Bellomo avec le concours d’Agathe Lauriot dit Prévost

·     Je suis l’hiver de Ricardo Romero, aux éditions Asphalte – Traduit de l’espagnol (Argentine) par Maïra Muchnik


Le jury composé de libraires, de bibliothécaires, de journalistes et de membres de Toulouse Polars du Sud sera présidé par le toulousain Patrick Pavan, artiste peintre et sculpteur.

 

Le lauréat sera annoncé en octobre mais, en attendant, nous vous ferons découvrir peu à peu des chroniques consacrées à chacun des romans sélectionnés, dont nous vous conseillons la lecture.

Un prix décerné en partenariat avec la région Occitanie.


 

Une République lumineuse d’Andrés Barba, traduit de l’espagnol par François Gaudry

 

Découvrez la chronique consacrée par Yann Leray sur le webzine Addict-Culture au 7e roman d’Andrés Barba paru aux éditions Bourgois : https://addict-culture.com/barba-andres-une-republique-lumineuse/

 

Le plongeur de Minos Efstathiadis, paru dans la collection Actes Noir chez Actes Sud et traduit du grec par Lucile Arnoux-Farnoux.

Écoutez Michel Abescat nous en parler dans son émission Le polar sonne toujours 2 fois sur France Inter :

https://www.franceinter.fr/emissions/le-polar-sonne-toujours-2-fois/le-polar-sonne-toujours-2-fois-12-novembre-2020?fbclid=IwAR3yL2lBy5snlKbBwKUo4Fnt6FxYjqQm4v02AjP2KfcvqmucfNuZCCvEN0w

 

07.07.07 d’Antonio Manzini, aux éditions Denoël (Sueurs froides), traduit de l'italien par Samuel Sfez.

 

Découvrez la chronique que lui a consacré Pierre Faverolle sur Blacknovel 1 : https://blacknovel1.wordpress.com/2021/03/10/07-07-07-dantonio-manzini/

 

 

La mauvaise herbe d'Agustin Martinez dans la collection Actes Noir chez Actes Sud.

 

Découvrez la chronique consacrée par Jean-Marc Laherrère sur le blog Actus du Noir à ce roman traduit de l’espagnol par Amandine Py : https://actudunoir.wordpress.com/2020/04/12/la-mauvaise-herbe/

 

 

Ceci n’est pas une chanson d’amour d’Alessandro Robecchi, paru aux éditions de L’Aube et traduit de l’italien par Paolo Bellomo avec le concours d’Agathe Lauriot dit Prévost.

 

Découvrez la chronique que nous livre Caroline De Benedetti sur le site Fondu au Noir :  http://fonduaunoir.fr/2020/12/21/ceci-nest-pas-une-chanson-damour-de-alessandro-robecchi/

 

Je suis l’hiver de l’argentin Ricardo Romero (traduction Maïra Muchnik).

 

Découvrez la chronique consacrée par Yan Lespoux à ce roman paru chez Asphalte : http://www.encoredunoir.com/2020/02/je-suis-l-hiver-de-ricardo-romero.html

 

 

43.571215015107, 1.393663