Pour un voyage sonore inédit

Publié le 02/04/2019
Métier(s)
Auteurs
Éditeurs
Libraires
Acteurs de la vie littéraire
Bibliothécaires
Professionnels du patrimoine
Interprofession
Catégorie(s)
Petites annonces

NOS MONDES vous propose d'accompagner vos événements littéraires et plus particulièrement poétiques en musique. Il s'agit d'un concert sous casques en duo avec les musiciens Pierre Badaroux et Philippe Gordiani.
Une rêverie électroacoustique qui mêle sons volés au quotidien, langues du monde, un poème de Dominique Sampiero sur notre relation auditive au monde depuis le ventre de la mère, et bien sûr de la musique (guitare électrique, basse, objets sonores, électronique live).
Notre dispositif de casques filaires permet de plonger les spectateurs installés au plateau ou au centre de l'espace dans une expérience d'écoute intense, pour un voyage immobile au coeur de géographies intimes et imaginaires.

Adaptable, ce spectacle peut prendre place dans différents types d'espaces, intérieurs ou extérieurs.

Ce projet est né du désir de développer l’expérience acquise d’une écriture musicale pour et avec le casque audio, afin de proposer un spectacle centré sur l’expérience sensorielle autour de l’écoute comme porte ouverte sur l’imaginaire. Il est proposé aux auditeurs / spectateurs de cheminer à partir de sons du quotidien, de paroles collectées, en différentes langues. Ces matières composent un ensemble de paysages sonores qui se mêlent à de la musique, à des sons abstraits, transformés pour proposer un voyage mental singulier.

Du cinéma pour l’oreille :
Cette approche de la création musicale associée aux mots confère au spectacle une dimension à la fois cinématographique et radiophonique.

Radiophonique, car ce travail s’inscrit résolument dans la tradition du hörspiel. Littéralement “Jeu pour l’oreille”, ce genre musical est né en Allemagne sous l’impulsion d’artistes désireux d’aborder la composition de manière nouvelle au sein de radios nationales ouvertes aux productions inventives et sophistiquées.

Cinématographique, au sens où il est proposé aux spectateurs de visionner un “film intérieur”.Cette capacité à “visualiser” le sonore, théorisée sous le nom d’image mentale, est en effet caractéristique de l’écoute, et entraîne souvent les spectateurs à se laisser aller totalement à la rêverie, pour un moment exclusivement consacré à la liberté de l’imaginaire.
 

Pour plus d'information :

.