Les vendredis de l'édition : Le bousquet - la barthe

Huit médiathèques départementales d'Occitanie s'associent pour vous faire découvrir huit éditeurs indépendants de la région, un vendredi par mois, de 11h à 12h, en visioconférence.
Le 03 décembre, la médiathèque départementale de la Lozère vous propose un focus sur l'édition d'ouvrages de poésie avec les éditions le bousquet - la barthe.

Publié le 02/11/2021

" Ne vivant en Lozère que depuis deux ans et n'ayant pas eu l'opportunité de travailler sur les acteurs de l'édition du territoire, je me demandais QUI inviter pour ces rencontres. Alors que Patrick Roy m'avait sollicité  pour créer une bibliothèque dans son village, j'apprends au détour d'une conversation que j'ai en face de moi un des très rares éditeurs de Lozère ! Oh joie. C'est donc un semblant de hasard qui m'a amené à porter mon choix sur le bousquet - la barthe. 
Le parcours de Patrick, son caractère affable, ses anecdotes, m'ont convaincu de vous emmener faire une balade littéraire dans les Cévennes. 
Et puisqu'un éditeur en cache un autre, vous visiterez aussi la Margeride ... "

 

Claire Ménétrier, Responsable de mission Réseau Lecture Publique, Médiathèque départementale de la Lozère. 

 

Quelques questions à Patrick Roy, Éditeur du bousquet - la barthe 

 

Pourquoi êtes-vous devenu éditeur ?

Patrick Roy : C'est un peu par hasard dirai-je, je travaillais déjà dans une maison prestigieuse (Fata Morgana, pour ne pas la citer) quand est arrivé, un jour comme tant d'autres, un manuscrit d'un poète, devenu ensuite éditeur (éditions Fissile), Cédric Demangeot, sur l'anarchiste du XIXe siècle, Ravachol. Ce texte, à la fois poème et extraits des minutes retravaillées du procès de l'individu en question m'a plus alors qu'il était refusé chez Fata Morgana. Mon collègue me dit : « Tu n'as qu'à le faire ... ». Et j'ai relevé ce défi, avec l'aide du collègue ne question. En même temps, j'ai demandé à Bernard Noël s'il voulait bien me « donner » un petit texte critique sur la télévision, ce qu'il accepta. À ce texte sont jointes quatre contributions de poètes et peintres. Et c'était parti. Tout cela s'est passé en 2006. 

Quel serait le livre que vous avez édité et qui a tout changé pour vous ?

PR : Je pense que ces deux premiers livres ont lancé très fort la maison, d'autant que le succès a été au rendez-vous, avec une adaptation théâtrale, à la Maison de la Poésis à Paris, de « Ravachol » + « Philoctète », un autre texte de Cédric D., paru dans cette première veine des éditions, lesquelles se nommaient à l'époque « barre parallèle » et non encore « le bousquet - la barthe ». Ce n'est qu'en 2008 que l'appellation lb - lb est apparue réellement. 

Quel message souhaitez-vous défendre ?

 

PR : Que l'édition indépendante n'est pas morte, mais qu'elle a grand besoin d'être soutenue, qu'elle l'est d'ailleurs assez bien en France, me semble-t-il. 
 

Votre actualité du moment ?

 

PR : Je travaille depuis deux ans sur un projet de publication (édition bilingue) de poèmes écrits en allemand entre 1939 et 1941, par une très jeune juive, Selma Meerbaum-Eisinger, originaire de Czernowitz (anciennement en Roumanie, devenue partie ukrainienne) décédée dans un camp à l'âge de 18 ans, proche parente du poète de la même ville, Paul Celan. Cette ville a aussi donné naissance à Rose Ausländer dont j'ai déjà publié, en 2017, des poèmes traduits de l'allemand (en édition bilingue, toujours). C'est un travail mémoriel et poétique nécessaire, auquel je suis très attaché. 
Dans un autre registre, je développe une collection nommée « le local en question(s) » qui, comme son nom l'indique, traite de problématiques propres au territoire sur lequel je vis (Cévennes et Lozère en général). Dans ce cadre, j'ai un projet qui va, d'une certaine manière, commémorer le cinquantième anniversaire du prix Goncourt qui avait été décerné à Jean Carrière pour « L'Épervier de Maheux », dont la trame se déroule dans un hameau de la commune (Saint-Julien d'Arpaon) qui jouxte celle où je vis (Barre-des-Cévennes). Le texte sera écrit par le fameux historien Patrick Cabanel, professeur à l'École Pratique des Hautes Études, lui-même habitant Saint-Julien. Ce seront donc les deux titres « phares » de 2022, pour mes éditions.

 

> Pour découvrir les éditions Le bousquet - la barthe
 

> S'inscrire à la rencontre en ligne le 03 décembre
 

Ne manquez pas les autres rencontres des vendredis de l'édition !