Les vendredis de l'édition : Anacharsis

Dix médiathèques départementales d'Occitanie s'associent pour vous faire découvrir les éditeurs indépendants de la région, un vendredi par mois, de 11h à 12h, en visioconférence.
Le 13 janvier 2023, la médiathèque départementale de Haute-Garonne vous propose de découvrir la maison d'édition Anacharsis.

Publié le 28/11/2022

Anacharsis, éditeur toulousain peut-être encore trop confidentiel, mérite d’être valorisé pour son catalogue centré sur les « rencontres entre les cultures ». Un catalogue riche de romans, d’essais, de biographies, de récits de voyages qui traitent notamment la question de l’altérité.

 

Aude Le Berre, Médiathèque départementale de Haute-Garonne

Quelques questions à Charles-Henry Lavielle, éditeur chez Anacharsis

Pourquoi êtes-vous devenu éditeur ?

Par hasard, par amitié (Anacharsis est né comme ca), par insouciance et inconséquence sans doute. Mais aussi, grâce à l'université qui permettait et qui tente de continuer à encourager, malgré l'acharnement mis à la fragiliser, la curiosité, la flânerie dans les pensées et textes, la découverte de sources. Et de fil en aiguille, soit de bibliothèques en salle d'archives, l'envie de faire découvrir et partager nos trouvailles, persuadés qu'elles pouvaient donner le même plaisir à des non-historiens qu'à nous-mêmes à condition de prendre le soin de les accompagner. C'est-à-dire d'en donner des clés, en un mot de les éditer. 

Non, je plaisante, c'est par cupidité.  

Le livre que vous avez édité et qui a tout changé pour vous ?

Ça n'existe pas un livre qui change tout, ça se saurait. On ne fait ni du développement personnel, ni fortune. Nous n'avons jamais imaginé publier un texte pour faire un coup. Nous essayons de construire un catalogue, c'est-à-dire de juxtaposer des livres qui puissent, chacun à leur façon et en rapport entre eux, donner une idée de la complexité qui nous entoure.    

Le message que vous souhaitez faire passer ?

J'embrasse ma famille qui m'a toujours soutenu, mes cousins, mes oncles, mes tantes et mes amis proches, le club de rugby du TCMS qui ont toujours cru en nous, même dans les moments difficiles. Sinon, lisez!
 

Votre actualité 

Allons enfants de la Guyane, Éduquer,évangéliser,coloniser les Amérindiens dans la République d’Hélène Ferrarini

En Guyane, pendant des décennies – et aujourd’hui encore à Saint-Georges-de-l’Oyapock –, des enfants de différentes communautés autochtones ont grandi dans des « homes indiens », pensionnats tenus par des congrégations catholiques. La politique d’assimilation forcée ainsi menée par l’État français avec l’appui du clergé atteste des persistances coloniales dans ce jeune département d’outre-mer.
Dans une enquête approfondie mêlant archives et témoignages, Hélène Ferrarini lève le voile sur une histoire jusqu’alors ignorée dans laquelle la parole des anciens pensionnaires trouve enfin une place.

Soleil de Yokomitsu Richii

À l’aube des temps, au milieu d’une nature épanouie, dans un Japon archaïque écartelé entre chefferies rivales, la princesse Himiko devient la proie des rois. Outragée par des brutes esclaves de leurs pulsions, elle médite sa vengeance sur les mâles dominants.
Inspiré par la lecture d’antiques récits et du Salammbô de Flaubert, Yokomitsu Riichi bâtit avec Soleil un joyau littéraire éclairé par la beauté fauve des grands mythes. Comme un Miyazaki par anticipation.