Focus sur : la Librothèque

L'histoire d’un projet collaboratif de valorisation du web.

© Hélène Bert, chargée des ressources numériques à la bibliothèque des Côtes d'Armor

Publié le 26/04/2021

Alors que le modèle de la bibliothèque physique est l’ouverture, les ressources en ligne proposées sur les plateformes numériques des bibliothèques sont le plus souvent verrouillées, leur accès étant conditionné à l’inscription des usagers à ces services.

Partant de ce constat, la Bibliothèque départementale a initié un travail de réflexion et de valorisation du web s’appuyant sur une collaboration avec son réseau de bibliothèques. Elle a été rejointe depuis 2019 par la Médiathèque Départementale de l’Isère.

Les objectifs du projet

  • Proposer aux usagers une bulle de navigation, organisée, structurée, pour donner à voir ce qui n’est pas forcément accessible depuis la première page d’une recherche Google.
  • Leur permettre de s’affranchir des algorithmes.
  • Proposer aux bibliothèques une alternative aux ressources numériques acquises à titre onéreux, et leur permettre de compléter ainsi leurs collections numériques.

Afin d'atteindre ces objectifs, plusieurs pistes ont été envisagées : construire un catalogage partagé de sites web, mettre en place une veille collaborative qui aurait servi de réservoir à une éditorialisation sur les portails… Cependant, la stratégie retenue par le groupe de travail qui s’est mis en place dès 2017 a été de concrétiser cette réflexion en créant un site dédié, une bibliothèque numérique, consacrée à la valorisation de sites accessibles librement, à tout internaute, sans identifiant, ni mot de passe.

Une bulle de web

145 articles ont été publiés à ce jour, valorisant des sites web regroupés par centres d’intérêts : webmagazines, musiques, livres, films, formation, loisirs, ressources jeunesse... Des fonctionnalités de tagging permettent des rebonds à l’intérieur de ces thématiques générales, pour améliorer la fluidité de navigation. Chaque article propose une présentation rapide des ressources et le lien vers celles-ci.

Des « libroflashs » permettent de faire des zooms éditoriaux et constituent une entrée un peu différente dans la collection, autour de thématiques ciblées : soutien scolaire, ressources scientifiques par exemple, ou ressources que l’on souhaite mettre en avant.

La politique documentaire de cette collection vise en première intention à valoriser des contenus culturels de formation, d’information ou de loisirs, partagés sous licence Creative Commons, issus du domaine public ou de type premium.

Une dynamique participative

La collaboration autour de cet objet numérique a nécessité la mise en place d’outils participatifs : drive pour le stockage des documents, framacalc pour la gestion du plan de publication, extension de WordPress enfin pour organiser le circuit éditorial. Mis à part ces outils techniques, le fonctionnement est basé sur des réunions éditoriales régulières relayées par de nombreux échanges de mails.

9 personnes issues de 5 structures différentes alimentent actuellement le site, mais au total 18 personnes et 9 bibliothèques ont jusqu'à présent participé à cette aventure L’administration du site et celle de l’hébergement sont partagées entre les deux Bibliothèques départementales. 

Maintenir la participation dans la durée et réussir à intégrer ce travail éditorial, de veille et de paramétrage à des agendas déjà chargés restent les difficultés et les points de fragilité du projet. L’idée est d’arriver à construire un bien commun numérique qui dans l’idéal intégrerait régulièrement de nouvelles contributions de bibliothèques sur le territoire, pour permettre une fluidité et une répartition de la charge de travail.

Des outils de médiation

Tout un écosystème de médiation a vu le jour, au gré des initiatives des uns et des autres : Cocottes, Cubes Qrcodes, calendrier de l’avent, livret de présentation réalisé grâce à un partenariat avec la licence pro Information documentation de l’Université Paul Valéry Montpellier 3

La présence numérique de la Librothèque sur le web s’est renforcée elle aussi, avec dans un premier temps son insertion sur les portails de plusieurs bibliothèques du réseau costarmoricain, puis hors Côtes d’Armor. Une liste de diffusion permet de communiquer régulièrement sur les nouvelles publications ainsi qu’une lettre d’information interne à la BCA, relayée à l’extérieur. Plus récemment la création d’un compte Twitter dédié afin de toucher les communautés professionnelles assure une présence sur les réseaux sociaux.

Fin 2020, le bilan statistique des Ressources numériques de la BCA a montré que la Librothèque était la ressource la plus consultée (deux fois plus de consultations que les ressources acquises par la bibliothèque départementale).

Ce succès indique surtout que ce modèle de ressource permet une visibilité des bibliothèques qui dépasse leur public initial (50 % des connexions étaient issues de moteurs de recherche). Une audience très encourageante, alors même que l’on ne sait plus calculer la taille du web, et que (..) 95 % de nos navigations se déploient sur seulement 0,03 % des contenus numériques disponibles » (Culture numérique / Dominique Cardon).

 

> Pour rejoindre le projet, contactez la Librothèque : librotheque@alwaysdatas.net

 

Les bibliothèques participantes ou ayant participé au projet : la Bibliothèque de Lamballe, la Médiathèque de Penvenan, la Médiathèque Le Champ des Mots (Plouer sur Rance), la Médiathèque de Lannion, la Médiathèque de Plérin, la Bibliothèque de Dinan, la coordination des Médiathèques de la Baie, la Médiathèque Départementale de l’Isère, la Bibliothèque des Côtes d’Armor.