Depuis les années 1990, des professionnels de nombreuses régions élaborent et mettent en place une politique documentaire concertée et répartie pour pouvoir proposer à leurs publics des collections de périodiques complètes, en bon état, répertoriées et localisées. La nécessité de la conservation partagée, notamment au niveau régional, s’affirme encore plus avec le développement des périodiques électroniques et les problèmes posés par leur archivage.

 

Les périodiques : une source documentaire d’une grande richesse

Les périodiques sont une source documentaire de première importance pour la recherche, les publics des bibliothèques et des services d’archives. Ce sont des documents essentiels pour la construction de la mémoire. La diversité des types de périodiques, leur intérêt sur les sujets locaux et le point de vue qu’ils apportent sur une période donnée de notre histoire, sont les raisons de la création de corpus qu’il convient de conserver de manière conjointe. Pour organiser la gestion de cet ensemble de documents difficile à gérer, le travail mutualisé apporte des solutions.
Favoriser la complétude des collections et sa visibilité, organiser son stockage physique, protéger les collections contemporaines en œuvrant pour leur sauvegarde, faciliter un accès de proximité territoriale, augmenter les probabilités de la valorisation et visibilité des titres, sont entre autres les missions sur lesquelles les bibliothèques s’engagent à agir en faveur de la conservation partagée des périodiques.
 

Afin d’organiser en région la conservation répartie de ces documents fragiles et leur accès à un public toujours plus nombreux et exigeant, le Centre Régional des Lettres a créé en mai 2005 un comité de pilotage et engagé un travail sur les conditions de mise en place d’un plan régional de conservation partagée des périodiques.

A l'Ouest du territoire,  le plan de conservation des périodiques compte actuellement 66 établissements partenaires (BM, BDP, BU, AD, AM, bibliothèques de musées, bibliothèques et centres de documentation spécialisés)
•    15 établissements de conservation ;
•    29 établissements à double statut (conservation et associés) ;
•    22 établissements exclusivement associés.

Thumbnail

A l'Est du territoire, une enquête en cours de « Repérage des collections de périodiques pour la mise en place d’un plan régional de conservation partagée » devrait permettre de mieux connaître les pratiques de conservation et d’élimination des établissements (collections, politique d’acquisition, de conservation et de désherbage) et de mieux cerner leur intérêt pour un projet de conservation partagée.

 

  • Principes et fonctionnement du plan

    Cette action régionale est ouverte à tous les types d’établissements documentaires : bibliothèques publiques, bibliothèques universitaires, centres de documentation spécialisés, bibliothèques de...

  • Partenaires et fonds conservés

    En 2016, le plan réunit 66 établissements partenaires sur l’ensemble du territoire régional permet la conservation répartie de près de 520 titres de périodiques.

  • Le kiosque régional

    Vous discutez avec des amis d’un événement auquel plusieurs articles de journaux étaient consacrés… Vous vous souvenez d’un dossier passionnant dans une revue à laquelle vous avez été abonné… Vous préparez un voyage et vous savez qu’un magazine, dans un numéro récent, donne des bons plans…

  • La presse à la une pour le Centenaire de la Première Guerre mondiale

    15 partenaires du plan régional de conservation partagée ont élaboré des initiatives locales autour du Centenaire de la Première Guerre mondiale.