DESTANQUE ROBERT

30120 Le Vigan
Activité(s)
Ecrivain
Genre(s)
Roman noir, polar
Poésie, théâtre
Littérature
Biographie : Robert Destanque, d’origine béarno-landaise, est né le 1er février 1931 à Bordeaux. Famille des plus modestes, son père meurt alors qu’il n’a que neuf ans. Education religieuse classique, trois ans d’études dans un collège jésuite, études secondaires sans grands résultats, un an à l’école des Beaux Art, section peinture, il s’engage dans l’armée et commence à se passionner pour la photographie. A sa libération, il monte à Paris où il se lance dans le monde de la publicité comme photographe. Attiré par le cinéma, il fréquente le milieu cinématographique qui s’agite autour de la cinémathèque de la rue d’Ulm. En 1963 il réalise un premier film documentaire, "San Fermin", qui obtient le prix Jean Vigo l’année suivante. Pendant une dizaine d’années il va se consacrer au cinéma documentaire, réalisant une vingtaine de films de court-métrage, des films de commande pour la plupart, dont le "J’avais vingt ans" pour le centenaire de la Ligue de l’Enseignement, ou "Lénine et les Russes", mais aussi quelques films personnels tels que "Le Rêve de Monsieur Kleiner", court-métrage de fiction primé par le CNC. Le cinéma le tente, il écrit plusieurs scénarios, mais aucun ne parviendra à la réalisation. De l’image à l’écriture, il se lance en littérature, un premier roman noir, "Aveugle que veux-tu ?" dans la Série Noire Gallimard (adapté au cinéma par Manchette et Jean-Louis Bunel), puis un second, "Le Serpent à lunette", et un troisième, "Raptime". En 1977, l’un de ses amis proches le sollicite pour aider sa mère à écrire le livre de sa vie. C’est Emilie Carles, et ce sera "Une Soupe aux herbes sauvages", best seller imprévisible qui bouleverse quelque peu sa vie. Il quitte définitivement Paris et s’installe dans l’Hérault au pied des Cévennes. C’est là qu’il réside depuis plus de trente ans, partagé entre ses modestes activités culturelles locales et l’écriture. "Joris Ivens ou la mémoire du regard" (éditions BFB), "Les Années mirages" (avec Michel Martens, chez Robert Laffont), "Intolérances" (aux Nouvelles Presses du Languedoc en 2008) et "Feedback" (aux éditions La Chambre d’Echos en 2011) sont ses dernières productions.
Bibliographie non exhaustive : Feedback, éd. La Chambre d’Echos, 2011 (thriller). Intolérances, Nouvelles Presses du Languedoc, 2008 (policier). Le Caprice de Polichinelle, éd. L’Avant scène théâtre, 2003 (théâtre). Une Soupe aux herbes sauvages, Emilie Carles, propos recueillis par Robert Destanque, éd. Robert Laffont, 1994, rééd. Pocket, 2004 (récit de vie). Les Années mirages, Robert Destanque, Michel Martens, éd. Robert Laffont, 1992 (roman). Pas perdus pour un tueur, Fleuve noir, 1889 (policier). Joris Ivens ou la mémoire du regard, Joris Ivens et Robert Destanque, éd. BFB, 1982 (autobiographie). Raptime, éd. Gallimard, coll. Série noire, 1980 (policier). Le Serpent à lunette, éd. Gallimard, coll. Carré noir, 1978, rééd. 1985 (policier). Aveugle que veux-tu ?, éd. Gallimard, coll. Série noire, 1976 (policier).