CDI #14 La Retirada

Nous vous proposons une sélection de titres de la région en lien avec la célébration des 80 ans de la Retirada.

Publié le 01/03/2019

A l'occasion de la célébration des 80 ans de la Retirada, voici une sélection d'œuvres que vous pouvez retrouver dans notre centre de documentation.

 

 

 

BAYAR MichèleUn figuier venu d'ailleurs, Oskar jeunesse, 2009.

Jordi ne veut plus entendre sa vieille tante Azucena radoter sur l'exode espagnol de 1939.
" La Retirada " ne le concerne pas. La seule guerre qu'il tolère, c'est celle qu'il mène contre Mortyfer sur sa console vidéo. Jusqu'au moment où, malgré lui, il se trouve plongé dans le passé des siens. Pour sortir de ce cauchemar, il devra admettre qu'il est l'héritier d'un exil, d'un enracinement et du rêve d'une société plus juste. 

Ange de le Retirada

DOUNOVETZ Serguei, L'ange de la Retirada, 6 pieds sous terre, 2010.

Victoria est une adolescente de 17 ans d’origine espagnole qui vit à Béziers. Très proche de ses racines, elle passe le plus clair de son temps de loisirs à la Colonie Espagnole, une très ancienne association installée dans un immeuble de la vieille ville. Elle y pratique la peinture, la danse flamenco et toutes sortes d’activités avec des jeunes gens de son âge. Parmi ses amis, il y a Adrien, qui n’est pas indifférent à sa beauté un peu sauvage. Victoria est une rêveuse et souvent son esprit part ailleurs.
Elle songe à toutes ces générations d’espagnoles qui sont passées à la Colonie depuis sa création en 1889, les premiers ouvriers agricoles à l’époque de l’épidémie de phylloxéra et des guerres Carlistes, les nombreux réfugiés de la guerre civile, issus de la Retirada, jusqu’aux dernières générations qui ont fui le franquisme et la famine. 
Elle imagine les soldats allemands, pendant l’Occupation, qui jettent les livres de la petite bibliothèque par la fenêtre pour les brûler ensuite dans la cour. 
Elle voit le drapeau nazi à croix gammée flotter sur la façade de l’immeuble de la Colonie Espagnole.

 

AZQUINEZER Susana, LICASALE Patrick, Exils d'Espagne, Oui'Dire, 2017.

Susana Azquinezer crée ce spectacle de fictions inspirées de sa collecte de récits de vie et de l’Histoire pour dire et chanter le noyau indestructible de l’être humain.
Récits croisés sur trois générations de Madrid à Puigcerdá à Montpellier ou à Santiago du Chili... Saga des anonymes mais aussi García Lorca, Antonio Machado, Pablo Neruda.

 

BARBA Serge, De la frontière aux barbelés : les chemins de la Retirada, 1939, Trabucaire, 2009.

Février 1939 s'inscrit en lettres douloureuses dans l'histoire du département des Pyrénées-Orientales.
Aux confins de la France, si loin des centres administratifs et politiques décisionnels, mais si proche de l'Espagne voisine et de la Catalogne-frontière, ce petit territoire va devoir gérer l'arrivée massive d'environ 500 000 réfugiés Républicains espagnols. soldats et civils, femmes, enfants, vieillards. malades. blessés, fuyant les armées franquistes. La Retirada - la retraite - est le terme qui s'imposera pour désigner cet exode massif, brutal, désespéré.

 

 

Tous les ouvrages référencés dans notre centre de documentation sont consultables dans nos locaux. Les adhérents peuvent bénéficier de prêts. Retrouvez toutes nos références en ligne ici !